C’est quoi un progiciel en informatique ?

L’entrepreneur n’est pas toujours habitué avec les termes techniques des informaticiens. Dans le cadre de la gestion de votre entreprise, il est probable que l’on vous parle d’un progiciel. Voici ce dont il s’agit !

Définition d’un progiciel

A ne pas confondre avec la notion de logiciel, un progiciel en est un type particulier de logiciel.  Il est créé par un concepteur et utilisé par différents utilisateurs. Les entreprises ou personnes physiques payent des licences d’utilisation pour avoir accès aux fonctionnalités du logiciel. Certains progiciels sont aussi disponibles en open source mais ceux-ci sont souvent moins performants. Il existe plusieurs catégories de progiciel :

  • Les logiciels horizontaux : ils offrent un service généraliste, commun à plusieurs secteurs ou métiers.
  • Les logiciels verticaux : ils s’attaquent à un métier particulier, en offrant une solution aussi complète que possible à ce dernier.
  • Les logiciels spécialisés : ils ciblent certains besoins spécifiques, qui peuvent être présents dans plusieurs secteurs ou métiers.
  • Les middlewares (intégrés en français) : ce sont des logiciels qui créent un réseau d’échange d’informations entre différentes applications informatiques.
  • Les ERP (Enterprise Resource Planning) ou PGI (Progiciel de gestion intégré) : systèmes d’information complets qui permettent de gérer et suivre au quotidien l’ensemble des informations et des services opérationnels d’une entreprise.

Les différents types de progiciels

Les progiciels horizontaux

Dans cette catégorie, on trouvera les navigateurs Internet : spécifiques à aucun secteur et métier particulier, ils permettent d’accéder au Web et aux multiples ressources qui s’y trouvent.

On y trouvera aussi les suites bureautiques, la plus connue restant Office de Microsoft. Elle contient les logiciels de base de traitement de texte, de tableur et de présentation. Il existe une version cloud « Software As A Service » de cette suite, appelée Office 365

Les progiciels verticaux

Les logiciels verticaux proviennent souvent historiquement d’un développement sur mesure. Ce développement s’attaque aux besoins spécifiques d’un client, en fournissant une solution complète et spécifique à son métier. Cette solution intéresse alors d’autres clients acteurs du même secteur. Différentes versions du progiciel sont créées en fonction des besoins spécifiques de ces nouveaux clients. Finalement, l’éditeur rationalise son effort en créant une version hautement configurable et intégrant tous ces nouveaux développements.

Par exemple dans le secteur de l’éducation secondaire en Belgique, on trouve le logiciel ProEco. Il se charge de la gestion complète du dossier administratif des étudiants, de leurs inscriptions jusqu’au bulletin final, en tenant compte de la législation spécifique à ce secteur.

Les progiciels spécialisés

Ces progiciels couvrent des besoins spécifiques et qui sont récurrents dans le monde de l’entreprise. En informatique de gestion, on trouvera :

  • Des logiciels de gestion de la relation client : CRM ou Customer Relationship Manager. En exemple, nous pouvons citer Salesforce
  • Des logiciels de gestion du contenu, permettant à des non informaticiens de faire vivre le contenu d’un site web d’entreprise : Content Management System. Par exemple, Moodle est un logiciel destiné à l’éducation et basé sur un principe de CMS
  • Des logiciels de gestion de la chaîne d’approvisionnement : Supply Chain Management. En exemple, citons Netsuite d’Oracle
  • Des logiciels dédiés à la vente à distance. En exemple, citons PrestaShop

Les logiciels spécialisés ou logiciel métier offrent ce qui se fait de mieux sur les besoins spécifiques qu’ils couvrent. Cependant, ces logiciels sont séparés du restant du système d’information de l’entreprise, et l’intégration peut être problématique, notamment au niveau de l’échange des données (format propriétaire, données incomplètes, …).

Les middlewares ou progiciels intégrés

Un middleware est un progiciel qui crée un réseau d’échange d’informations entre différentes applications informatiques. Le réseau est mis en œuvre par l’utilisation d’une même technique d’échange d’informations dans toutes les applications impliquées à l’aide de composants logiciels. Le cloud et les API Web sont les évolutions modernes du middleware et intégrateur des systèmes d’information de plusieurs entreprises ensembles. Par exemple, un site Web tiers permettra de s’authentifier via Facebook ou Google en utilisant leurs API.

Les ERP ou PGI

progiciel-informatiqueERP signifie « Enterprise Resource Planning » et désigne les logiciels et systèmes utilisés pour planifier et gérer l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, de la fabrication, des services, des processus financiers et autres d’une organisation. Les logiciels de planification des ressources de l’entreprise peuvent être utilisés pour automatiser et simplifier des activités individuelles dans une entreprise ou une organisation, telles que la comptabilité et l’approvisionnement, la gestion de projet, la gestion de la relation client, la gestion des risques, la conformité et les opérations de la chaîne d’approvisionnement.

Les applications ERP individuelles peuvent offrir un logiciel en tant que service (SaaS) tel que le propose Integral, tandis qu’une suite complète d’applications ERP forme un système ERP qui peut être utilisé pour communiquer et rassembler efficacement les processus d’entreprise afin de permettre un flux de données entre les applications, généralement par le biais de bases de données communes sur place ou dans le nuage.

Les ERP relient tous les aspects d’une entreprise. Un système logiciel ERP permet d’améliorer les performances et la gestion des projets, ce qui aide à planifier, budgétiser, prévoir et rendre compte avec précision de la santé et des processus financiers d’une organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *